Aides de la CAF : déjouez les manœuvres frauduleuses et restez à l’écart des tactiques d’hameçonnage en adoptant les bons réflexes

Méfiez-vous des messages trompeurs vous offrant des prestations gratuites de la CAF - il s'agit seulement d'un stratagème pour obtenir vos informations personnelles. Protégez-vos données et restez vigilant !

Les prestations sociales

Il ne fait aucun doute que l’aide financière de la CAF fait partie intégrante de nombreuses résidences en France. Il est indéniable que ces avantages sociaux les soutiennent à divers égards. Ainsi, cela concerne non seulement le logement, la santé et l’éducation des enfants, mais aussi un large éventail de prestations familiales.

Il dépend du niveau de revenu, y compris des personnes sans emploi, ainsi que de la composition des ménages avec ou sans enfants. Avec l’abondance des destinataires, il devient beaucoup plus simple pour les acteurs malveillants de perpétrer des attaques par hameçonnage. Ils ont donc choisi d’imiter l’organisation. Récemment, les arnaqueurs envoient des notifications de nouvelles aides de la CAF sous forme de messages SMS et de courriels.

Aides de la CAF : les étapes de cette tentative d’hameçonnage malveillant

Au départ, un individu reçoit un texte ou un courriel l’informant qu’il peut bénéficier de plusieurs nouvelles prestations de la CAF. Curieuse, elle clique sur le lien contenu dans le message et arrive sur un site web douteux. À sa grande surprise, les escrocs lui demandent de fournir certaines informations personnelles.

Malheureusement, la plupart de ces documents sont destinés à rester confidentiels. Ainsi, le site demande des informations confidentielles telles que le numéro de sécurité sociale de la victime, les détails de sa carte de crédit et ses mots de passe. Grâce à ces informations, les fraudeurs peuvent ensuite vider son compte.

Aides de la CAF : les réflexes à avoir

En cas de confusion, la source ultime de certitude se trouve sur le site officiel de la CAF. Vous pouvez accéder à toutes les aides auxquelles vous avez droit. Heureusement, il existe de nombreuses stratégies pour déterminer si le site qui vous demande des informations est une escroquerie.

Lire :  L'impôt est la cible de nouvelle arnaque, le fisc a été contraint de bloquer plusieurs comptes victimes de piratage

Pour commencer, examinez les pages à la recherche d’éventuelles fautes de frappe. Le plus souvent, ce type de site comporte une pléthore de fautes d’orthographe et de grammaire. Pour garantir votre sécurité, assurez-vous toujours que l’URL de la page est “https://” et qu’elle est précédée ou suivie d’une icône de cadenas. En utilisant ce système, vous pouvez être assuré que vos données restent sécurisées.

Pour conclure, les sites web publics se terminent toujours par “.gouv.fr” ou tout simplement “.fr”, jamais par un suffixe “.gouv.org” ou “.gouv.com”. Quoi qu’il en soit l’appel à des bénéficiaires potentiels de la CAF au moyen de propositions alléchantes s’est avéré être une technique incroyablement efficace qui a séduit de nombreuses victimes sans méfiance. En outre, l’organisation a déclaré qu’elle n’offrait pas de nouveaux avantages pour le moment.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis