16 ans est maintenant l’âge minimum pour utiliser WhatsApp en Europe

par Mise à jour le 29/04/2018Multimédia

L’application WhatsApp vient d'appliquer une nouvelle condition : avoir au moins 16 ans pour y accéder. Pour l’instant, cette condition s’applique uniquement dans les régions européennes.

Un changement définitif

Les entreprises virtuelles sont maintenant de plus en plus exigeantes en vue de la mise en vigueur du Règlement Général sur la Protection des Données ou RGPD pour les pays membres de l’Union européenne. Il rentrera en vigueur le 25 Mai.

De son côté, WhatsApp a saisi l’occasion pour renouveler ses conditions d’utilisation. Si jusqu'ici il fallait avoir au moins 13 ans pour utiliser la messagerie, l'âge minimum pour utiliser WhatsApp en Europe est maintenant de 16 ans.

Les nouvelles conditions d’utilisation

Les conditions d’utilisation du service de messagerie mentionnent que les utilisateurs habitant dans un pays du continent européen doivent obligatoirement avoir 16 ans ou plus pour bénéficier de leurs services. Pour les autres pays, les utilisateurs doivent avoir l’âge requis fixé par les autorités compétentes pour y accéder.

 

Un système incomplet pour vérifier l'âge minimum pour utiliser WhatsApp

WhatsApp va donc envoyer une notification à toutes les personnes utilisant l’application dans les régions Européennes pour les informer sur cette nouvelle condition. Ces derniers seront donc tenus de donner une confirmation sur leur âge. L’initiative de l’entreprise s’arrête là. En effet, il n’est mentionné nulle part comment elle compte vérifier que les utilisateurs ont bien l’âge requis. Ils ne comptent pas demander des preuves ou des pièces d’identité.

Un partage de données avec Facebook anticipé

Facebook est la maison mère de WhatsApp. Le fameux réseau social n’échappe également pas au RPGD. Il a donc pris les mesures nécessaires. Cependant, son système varie de celui de l’application de messagerie. En effet, ses utilisateurs entre 13 et 15 ans ne seront pas bannis, mais devront indiquer un tuteur ou un parent membre du réseau social.

WhatsApp a déclaré sur son blog qu’il est possible qu’elle partage des données avec Facebook dans un futur proche. Elle a souligné qu’aucun partage n’a encore eu lieu jusqu’ici, mais l’entreprise a déclaré ultérieurement vouloir travailler plus étroitement avec le réseau social. Cependant, rien de concret n’a encore été annoncé.