AAH : comment faire sa demande et comment faire sa déclaration trimestrielle ?

Si vous êtes en situation de handicap, l’AAH peut vous garantir un revenu minimal pour couvrir les coûts liés à votre handicap. Mais comment bénéficier de cette aide de la CAF ? Comment remplir sa déclaration trimestrielle ? Explications !

Quelles sont les conditions à respecter pour toucher l’AAH ?

L’AAH est une allocation mensuelle versée par la sécurité sociale aux personnes handicapées. Comme tous dispositifs d’aide, il faut remplir certaines conditions pour en bénéficier. En effet, la personne concernée doit avoir au moins 20 ans et être reconnue en situation de handicap par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH). Il faut aussi qu’elle réside en France de manière stable et régulière, sans être en situation d’incarcération. Alors, si vous remplissez ces conditions, faites votre demande. Mais comment ?

Pour faire une demande d’AAH, la première chose à faire est de se faire reconnaître en situation de handicap par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH). Cette dernière vous délivrera une attestation de reconnaissance de votre handicap. Ensuite, récupérez la formulaire de demande d’AAH auprès de votre CAF et remplissez-la. Si vous ne pouvez pas vous déplacer, télécharger le formulaire sur le site internet de la CAF.

Une fois le formulaire rempli, déposez votre dossier auprès de la CAF en joignant les pièces justificatives nécessaires. Vous pouvez aussi le transmettre par voie postale. 

Maintenant, il ne reste plus qu’à attendre la décision de la CAF.

Les bénéficiaires de l’AAH doivent déclarer leurs revenus et les situations familiales auprès de la CAF tous les trois mois

Pour vérifier que vous respectez toujours les conditions d’attributions de l’AAH, il faut que vous fassiez une déclaration trimestrielle. Pour ce faire, rendez-vous sur le site de la CAF, accédez à votre espace personnel et complétez toutes les rubriques.

Lire :  Retraite et situation d'AAH : de combien la pension complémentaire pour invalidité est-elle réduite ?

Dans le cas où cette procédure n’est pas respectée, l’aide peut être réduite voire suspendue. Dans certains cas, la CAF peut vous demander de rembourser le trop-perçu car il s’agit d’une fraude. Alors, faites attention !

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis