5 conseils pour passer à la permaculture

par | 12/06/2019 | Écologie

La permaculture est sans aucun doute la forme d'agriculture la plus respectueuse de l'environnement. Elle permet en outre d'obtenir de très bons rendements. Toutefois, c'est une agriculture de passionné : il faut étudier, observer et toujours être à la recherche d'informations supplémentaires. Avant de vous lancer, prenez donc connaissance de nos cinq meilleurs conseils.

Apprendre à observer

L'observation, c'est la base de la permaculture. Gardez toujours en tête qu'en permaculture, on observe attentivement et on essaye de comprendre avant d'intervenir. Mettons que vous trouvez des pucerons sur vos plantes. Un jardinier standard ira acheter un pesticide. Un permaculteur, lui, cherchera dans son jardin s'il trouve des coccinelles. Si c'est le cas, il les invitera à s'installer sur les plants "infestés". C'est alors elles qui prendront les choses en main : au bout de quelques jours, l'invasion de pucerons ne sera plus qu'un mauvais souvenir. Et une fois les coccinelles installées, vous n'aurez plus jamais de problèmes de pucerons. Alors que si vous aviez traité, même avec des produits naturels, cela vous aurait contraint à répéter l'opération régulièrement. Chaque problème rencontré au jardin doit donc être observé et compris pour trouver la solution la plus adéquate. Observez également les interactions fructueuses et apprenez d'elles !

Connaître les adventices

Les adventices, c'est le vrai nom de ce que l'on appelle communément des "mauvaises herbes" ou un peu plus gentiment des "plantes indésirables". Mais si on y réfléchit, le simple fait qu'on ne les ait pas plantées ou semées nous-même fait-il automatiquement d'elles des indésirables ? La plupart du temps, il s'agit en fait de plantes comestibles ou médicinales. Elles ont alors des propriétés intéressantes pour votre potager. Il convient donc de les intégrer à l'écosystème du jardin. Elles peuvent par exemple attirer des insectes et animaux dont le comportement est bénéfique pour votre potager. Ou, au contraire, attirer un ravageur qui, ainsi, ne mangera pas vos légumes. Avant d'arracher, renseignez-vous : quel est cet adventice ? Comment puis-je l'utiliser ? Que va-t-il m'apporter ? Si vous le considérez toujours comme indésirable après avoir répondu à ces questions, alors vous pouvez arracher.

Préserver la biodiversité

Faire un jardin en permaculture, c'est augmenter les interactions dans le milieu. Plus la biodiversité est présente, plus les interactions sont nombreuses, plus il y a de chances que le milieu parvienne à surmonter un problème par lui-même. C'est ce qu'on appelle la résilience. Pour y parvenir, on plante diverses variétés, on laisse les adventices en place, on plante aussi en bordure du potager et dans tout son jardin et on laisse les auxiliaires (bactéries, vers, insectes, batraciens, hérissons, oiseaux, etc.) faire leur travail.

Créer un système autonome

Un bon jardin en permaculture est un jardin où le système est autonome. C'est-à-dire que vous n'avez pas ou peu besoin d'intervenir. Car c'est la biodiversité et les auxiliaires qui se chargent de la gestion des problèmes et du bon déroulement des choses. Si vous gérez un déséquilibre à la place d'un auxiliaire, celui-ci n'aura plus de raison de venir chez vous. Et l'équilibre de la biodiversité que vous aviez créé ne pourra pas être maintenu.

Accueillir les insectes

Pour une plus grande biodiversité dans votre milieu, il faudra accueillir au maximum les insectes. Pour cela, vous pouvez créer un hôtel à insectes. De préférence avec du bois naturel, car un bois traité ou même seulement vernis pourrait être nocif pour les petits êtres vivants que vous vous préparez à accueillir. Du bois recyclé fera parfaitement l'affaire et cet hôtel à insectes ne vous coûtera qu'une paire d'heures de votre temps. Pour souhaiter la bienvenue aux insectes dans votre jardin en permaculture, vous pouvez aussi laisser du bois se décomposer dans un coin, planter une haie, laisser un tas de compost à l'air libre ou un mulch épais. Ces différents hébergements afficheront très vite complet, pour le plus grand bien de votre jardin.

 

Pour en savoir plus sur la permaculture et comment vous y mettre, vous pouvez aussi lire cet article : Comment débuter le jardinage en permaculture