1er avril, de nouvel changement seront apportées à quelques prestations sociales

Le 1er avril, vos prestations sociales vont connaître de profonds bouleversements ! Le gouvernement met en place de nouvelles initiatives ce printemps, notamment l'aide au chômage, les chèques énergie et le RSA. Restez informé de l'actualité de ces changements ici !

Le 1er avril, des modifications seront apportées aux allocations de chômage, au RSA et aux programmes de protection sociale

La réforme des pensions fait actuellement la une de l’actualité, puisque le Premier ministre vient d’approuver une loi portant l’âge minimum de départ à la retraite de 62 à 64 ans. De manière surprenante, Elisabeth Borne a renoncé à un vote parlementaire et a utilisé l’article 49.3 de la Constitution pour cette modification monumentale.

En conséquence, les citoyens français ont exprimé leur indignation et sont descendus dans la rue pour protester. Malheureusement, cela a donné lieu à des violences qui ont irrémédiablement détérioré les relations entre le gouvernement et son peuple.

A l’inverse, le mois d’avril apporte une lueur d’espoir. À savoir, la fin des moratoires hivernaux et la reprise des procédures d’expulsion pour loyers impayés.

 

La réévaluation des aides financières du CAF

Les allocataires de la CAF ont de quoi se réjouir ! À partir du 1er avril, les prestations sociales seront revalorisées afin de lutter contre l’inflation qui diminue le pouvoir d’achat des Français. Cet effort se traduit par une augmentation de 1,6 % pour le RSA comme pour les allocations familiales.

Pour situer le contexte, une augmentation de 4 % des revenus a eu lieu en juillet dernier et a permis aux ménages les plus vulnérables de joindre les deux bouts. Ce nouveau coup de pouce permet d’assurer une sécurité financière encore plus grande.

 

La distribution du chèque énergie à 6 millions de citoyens dans le besoin

Le 1er avril, les allocations de chômage devraient connaître une hausse impressionnante de 1,9 %. Cette aide constitue un coup de pouce bien nécessaire pour les demandeurs d’emploi qui luttent contre l’inflation et la baisse du pouvoir d’achat.

Lire :  Réforme des retraites : pour la grève du 07 mars, les syndicats veulent faire plus forts que le 31 janvier !

Enfin, le chèque énergie permet à 6 millions de Français de bénéficier d’un répit bienvenu face à la hausse des prix des produits énergétiques essentiels. Ce chèque, d’une valeur de 48 à 277 euros, peut être utilisé pour les factures d’électricité, de gaz et de bois, ainsi que pour les travaux d’amélioration de l’habitat visant à économiser l’énergie.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis